Douche froide…. La barbe !…

Cette thématique présente une série de 70 portraits en diptyque noir et banc en format 60×30 ayant un point commun… la barbe.

Une réflexion faite en 3 étapes :

  • la volonté de photographier des visages
  • de les mettre en scène selon un point commun
  • et capter un changement d’expression

Comment trouver un point commun à des visages féminins ou masculins sachant que certains artifices peuvent, en outre, influencer un ressenti ?

Chez la femme le sujet était trop vaste. A contrario, chez l’homme, un des points communs pouvait être la barbe qui permet d’évoquer par exemple, un esprit rebelle, sage, viril…

Le fil rouge était donc trouvé :

  • un visage masculin
  • une expression identique
  • et un artifice : la barbe.

Outre le fait d’être très à la mode au moment de la thématique, cette pilosité bien masculine avait déjà été visitée à maintes reprises par d’autres artistes. Il fallait donc rajouter un élément lui permettant de sortir des sujets ayant déjà été traités.

Nous savons tous que les expressions des visages sont personnelles et qu’elles ont un rôle essentiel dans les contacts humains. On rit, on pleure, on réfléchit, on fait la gueule mais ont le fait de différentes manières et sous différentes formes. Il était donc intéressant pour le photographe de confronter des expressions figées à des expressions « actives ».

Le psychologue Paul Ekman, pionnier de l’étude des expressions faciales, affirme que les expressions du visage sont universelles.

La colère est représentée par un regard fixe, un renfrognement du visage, un serrement des sourcils et de la mâchoire. Le mépris, lui, correspond à un visage asymétrique et une contraction des extrémités des lèvres. Ce sont ces expressions que le photographe a choisi de mettre en place sur la première photo comme « expressions figées ».

La surprise quant à elle correspond à un écarquillement des yeux, une ouverture de la bouche et un relèvement des sourcils. Elle peut aussi vite laisser place à la peur qui se traduit en plus par un tremblement du visage, la pâleur et de la transpiration. Elles seront représentées dans la deuxième photo comme « expressions actives ».

Il fallait donc trouver le moyen de provoquer ce changement entre les deux expressions.

L’idée de l’eau froide versée sur un corps pour le saisir s’est alors présentée comme une évidence pour provoquer une réaction spontanée et donc unique. Montrer les multiples expressions qu’un visage peut revêtir après avoir été aspergé d’eau glacée.

Un objectif très personnel et une technique originale.

Tous les éléments nécessaires à la thématique et à la lecture des visages photographiés étaient donc trouvés.

La barbe étant le premier élément et l’eau venant accentuer cette personnalisation par ses dessins uniques et éphémères. Il était enfin amusant de rajouter une expression idiomatique à cette série.

Elle était toute trouvée… « Douche froide….La Barbe !!! »

 

Frt Photo Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *